[SCHILLER (Friedrich von)]. Wallstein, tragédie en cinq actes et ...

Vente aux enchères "Vente MONTIGNAC – 25e VENTE DE LIVRES - 3e jour sur 3 (n°1134 à 1664)" du dimanche 23 août 2020 à 14:30

Lot n° : 1552

Estimation : 250 - 300€

[SCHILLER (Friedrich von)]. Wallstein, tragédie en cinq actes et en vers, précédée de quelques réflexions sur le théâtre allemand, et suivie de notes historiques, par Benjamin Constant de Rebecque. Paris et Genève, J.J. Paschoud, 1809. In-8, LII-214 pp., manque le dernier f. (errata), demi-vélin, dos lisse (reliure moderne). Mouillures et salissures, en particulier aux derniers feuillets. Première traduction française, due à Benjamin Constant, dont c'est là également un des premiers travaux, si l'on excepte ses productions de la Révolution. Le texte en fut malaisément rédigé, entre 1807 et 1809, c'est-à-dire entre le début de la rupture amoureuse avec Mme de Staël et sa consommation par le mariage de Constant. Il n'est cependant pas exclu que l'auteure de Corinne ait participé à la rédaction de la préface qui véhicule beaucoup de ses idées. D'après la rédaction de l'adresse au titre, il s'agit du second état. L'ouvrage fut tiré à 2000 exemplaires, et connut un réel succès : mis en vente fin janvier 1809, il était déjà épuisé à la fin mars de la même année, et l'éditeur genevois Paschoud pressait Constant de procurer une seconde édition, qui n'a jamais vu le jour. Plus qu'une traduction, il s'agit ici d'une adaptation (le traducteur a largement aménagé l'original allemand), et d'un manifeste littéraire, qui se lit dans la préface, Quelques réflexions sur la tragédie de Wallstein et sur le théâtre allemand (pp. V sqq.) : tout en s'insérant dans le mouvement d'"importation" de la littérature romantique des pays germaniques et anglo-saxons, qu'illustrait également son égérie Mme de Staël, Benjamin Constant souligne les limites de l'imitation des procédés du théâtre étranger, dont l'outrance et l'enflure lui semblent constituer la suite nécessaire. À ce titre, c'est, bien à l'avance, un contrepoint de la préface d'Hernani.

VENTE : Vente MONTIGNAC – 25e VENTE DE LIVRES - 3e jour sur 3 (n°1134 à 1664)

dimanche 23 août 2020 à 14:30
25e vente aux enchères de livres anciens et modernes 1664 n° sur 3 jours
- Vendredi 21 août : n°1 à 558
- Samedi 22 août : n°559 à 1133
- Dimanche 23 août : n°1134 à 1664.

Provenances : entière bibliothèque de M. et Mme J***, collection surréaliste de M. ***, bibliothèques parisiennes et limousines, et à divers.
Voyages dont Afrique, Moyen-Orient, Asie, etc. ; Marine ; Atlas – Géographie ; Paris et environs ; Régions diverses dont Provence, Bretagne et Normandie ; Beaux-Arts – Architecture ; Livres illustrés du XXe siècle dont nombreux ouvrages sur Paris ; Surréalisme et Avant-gardes ; Manuscrits de Serge Gainsbourg ; Curiosa ; Modes – Costumes ; Histoire ; Militaria ; Ouvrages du XIIIe siècle jusqu’à 1620 ; Belles reliures signées ou aux armes ; Jules Verne ; Cartonnages percaline d’éditeur ; Enfantina ; Bandes dessinées ; Franc-Maçonnerie ; Chasse ; Agriculture – Vie à la campagne ; Botanique ; Histoire naturelle ; Médecine ; Sciences ; Gastronomie – Œnologie ; Littérature dont nombreuses éditions originales XXe avec envois (de Jean Cocteau notamment) ; Bibliophilie et histoire du livre ; Divers.
Règlement possible par carte bancaire.

ATTENTION : LES LOTS PRÉSENTÉS SUR CETTE PAGE NE CONCERNENT QUE LA VENTE DU 23 AOÛT. POUR CONSULTER LES 2 AUTRES JOURS DE VENTE, IL SUFFIT DE REVENIR SUR LA PAGE PRINCIPALE DE L’ETUDE ET CLIQUER LE JOUR DE VENTE CORRESPONDANT.

Experts : Cabinet Poulain
Elvire Poulain-Marquis : 06 72 38 90 90
Pierre Poulain : 06 07 79 98 61
5 rue de Saintonge 75003 PARIS
E-mail : elvirepoulain@gmail.com
poulainlivres.com

531 lots



EXPOSITION (S) :
- Place Élie Lacoste, 24290 Montignac, France | Samedi 22 août de 10h00 jusqu'à 12h00
- Place Élie Lacoste, 24290 Montignac, France | Vendredi 21 août de 10h00 jusqu'à 12h00



Lieu : Maison de Ventes PASTAUD Limoges Place Élie Lacoste



Conditions : Règlement par CB - Virement bancaire - Espèces jusqu'à 1 000 euros


© Maison de ventes aux enchères Paul Pastaud
Réalisation P.Garoux